Sélectionner une page

Le syndrome de l’imposteur – Comment s’en débarrasser ?

Clique ici pour regarder la vidéo: https://youtu.be/1Q6hod1h80s

Cette vidéo est un extrait de ma formation sur la confiance en soi. Cliquez ici pour en savoir plus.

Dans cette vidéo j’aimerais vous parler d’un phénomène qui touche beaucoup de personnes. C’est le syndrome de l’imposteur.

Est-ce qu’il vous est déjà arrivé de voir une offre d’emploi et vous vous êtes dit « je ne pourrais jamais faire ça ». Pourtant, votre profil correspond à l’offre mais vous vous dites « ils vont vite savoir que je ne connais pas bien tel ou tel aspect de mon domaine », « je ne suis pas un expert », « ils ne voudront jamais de moi ».

Ou si vous devez donner une présentation, vous pensez dans un coin de votre tête que vous êtes un escroc, que vous ne connaissez pas bien votre sujet et que tôt ou tard les autres découvriront votre escroquerie. Si c’est votre cas, encore une fois vous n’êtes pas le seul.

En discutant dans un groupe privé de formateurs en ligne, ces formateurs ont fait leur preuve, ils ont plus d’un million d’étudiants, ils sont impliqués dans leur domaine depuis une dizaine d’années mais continuent à souffrir de ce syndrome de l’imposteur.

Parfois ce phénomène touche des personnes qui ont réussi à avoir une promotion rapidement ou ont eu un grand succès, ils se mettent à douter d’eux-mêmes en disant « pourquoi moi ? ». « Il y en a d’autres qui sont meilleures que moi et qui devraient avoir ce poste ou cette réussite », « Je ne mérite pas, je suis un escroc ».

Parfois, ce syndrome touche des personnes qui veulent se lancer mais qui n’osent pas. Dans le coaching, c’est un phénomène bien connu. Des coachs avec des certifications et de l’expérience, retardent le jour où ils se lancent parce qu’ils pensent « ne pas être à la hauteur ».

Ce qu’il se cache derrière tout ça bien évidemment est un manque de confiance en soi. J’ai souffert aussi de ce syndrome. J’avais beau avec l’expérience, les certificats, les connaissances, mais je me disais « qui va écouter ce que j’ai à dire ? » ou « qui suis-je pour coacher les autres ? ».

Voici ce que j’ai fait et qui m’a aidé. J’ai pris le temps pour lister toutes les choses qui me faisaient douter de moi-même. Je crois que quand on est clair sur l’origine du problème, il devient beaucoup plus facile de le résoudre. Je me suis dit « ok, tu veux te lancer dans le coaching, tu penses que tu n’es pas à la hauteur, très bien. Qu’est-ce qui te manque pour développer les compétences qui te manquent ? ».

Il faut savoir qu’il y a un lien direct entre le sentiment de compétence et la confiance en soi. Si vous vous sentez compétent, vous vous sentirez plus confiant.

C’est ce que j’ai fait. J’ai listé toutes les choses que je pensais me manquaient. J’ai ensuite trouvé des formations, des livres ou mêmes des séminaires pour combler ces lacunes. Je ne voulais laisser aucune chance au doute.

J’ai aussi passé un pacte avec moi-même. Je me suis dit « pendant que tu développes ces soi-disant lacunes qui te restent, tu passes à l’action entre temps ». Cela peut vous faire rire mais je passe des contrats avec moi-même. À un moment donné, il faut être prêt à utiliser toutes les stratégies disponibles pour se mettre au travail.

C’est ce que j’ai fait, je sais que je pourrais toujours devenir meilleur dans mon domaine, c’est un travail en cours qui se terminera le jour où je ne serai plus là.

Je vous encourage à faire de même. Listez, analysez, décortiquez les zones d’ambres, les lacunes qui vous posent problème et attaquez chaque compétence après l’autre. De nos jours, il y a des livres et des formations sur tous les sujets, que ce soit la prise de parole en publique, le coaching, l’intelligence émotionnelle, le management. Il suffit de prendre le temps de lire, de se former et d’appliquer.

L’information est disponible partout pour ceux et celles qui sont prêts à faire le travail.

Il faut aussi garder en tête qu’il y a des choses que vous ne pouvez pas découvrir en pensant et en analysant. Parfois il faut passer à l’action. Vous allez peut-être échouer la première fois, mais les leçons que vous allez apprendre sont plus importantes que tous les livres que vous pouvez lire.

L’échec fait partie du processus. Vous échouez, vous apprenez et vous recommencez. C’est comme ça que les grandes réussites ont été bâties.

Si vous avez apprécié cet article, partagez-la avec un ami.

Recevez grauitement votre ebook maintenant et plein d'autres informations.

Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. Vous pouvez vous désabonner à tout instant. 

Bravo! Vous allez recevoir un email pour confirmer votre adresse dans quelques minutes.

Share This