Sélectionner une page

Comment communiquer efficacement lors de situations conflictuelles

Clique ici pour regarder la vidéo: https://youtu.be/Ss5cC8BrsYU

La communication lors de situations conflictuelles… voici un sujet qui pose problème à beaucoup de personnes. Mais comment communiquer effiacement?

Je discutais avec quelqu’un récemment qui venait d’assister à une formation sur la communication dans le milieu de l’entreprise et il me disait que ça avait complètement changé sa façon de voir les choses.

Il était même prêt à payer pour que sa femme puisse suivre la même formation. Pourquoi ? parce qu’il a réalisé le pouvoir de la communication dans notre vie.

C’est vrai, on ne peut pas ne pas communiquer. Dès qu’on est en interaction avec d’autres personnes, ce qu’on dit, comment on le dit ou ce qu’on ne dit pas a une énorme influence sur notre relation et forcément sur nos résultats.

Savoir bien communiquer peut nous éviter beaucoup de conflits. L’idéal c’est de gérer les situations avant qu’elles ne dégénèrent.

Voici quelque chose que j’ai compris il y a plusieurs années et qui a changé beaucoup de choses dans ma vie : c’est à nous d’imposer des limites aux autres.

Ton boss peut être aussi méchant qu’il veut, c’est à toi de lui dire stop quand il faut.

Ton mari ou ta femme peut être aussi cruel qu’il ou elle veut, c’est à toi de lui expliquer ce qui est acceptable et ce qu’il ne l’est pas.

Mais malheureusement, beaucoup de personnes prennent sur elles et espèrent que les autres changeront. Elles espèrent que les autres comprendront leur besoins et adapteront leur comportement.

Dans la réalité ça ne se passe pas comme ça. Personne ne sait ce qui se passe dans ta tête. Si tu n’es pas content et que tu ne le dis pas, c’est de ta faute. Je sais que je peux choquer certain en disant ça. Mais c’est pourtant la première étape pour reprendre le contrôle de sa vie et se faire respecter.

Tu n’es pas responsable des actions des autres mais tu es responsable de ta réaction face à ces actions. Si quelqu’un te dit quelque chose ou fait quelque chose qui ne te plait pas, c’est ta responsabilité de lui expliquer que son comportement n’est pas acceptable.

Quand est-ce que tu fais ça ? idéalement, si tu arrives à garder tes émotions sous contrôle, il faut le faire tout de suite. Imagine un instant, tu es en réunion avec d’autres personnes. Quelqu’un te parle mal ou te fait une remarque méchante ou désobligeante. Il faut recadrer ça tout de suite si tu arrives à garder tes émotions sous contrôle.

Pourquoi ? si tu ne le fais pas, les autres qui sont là vont se dire « il est faible, ou elle est faible, on peut s’essuyer les pieds dessus et il ne dira rien ». Il faut arriver à recadrer, à être ferme, à expliquer que le comportement n’est pas acceptable sans perdre ses moyens, sans agresser, sans insulter, sans blâmer.

Il faut réussir à expliquer que le comportement n’est pas acceptable et ce que tu ressens lorsque la personne se comporte comme ça.

J’entends souvent des personnes dire « il me soule quand il dit ça » ou « il m’énerve quand il fait ça ». Il est où le pouvoir de la personne en disant ça ? Il est à l’extérieur. Ces personnes donnent leur pouvoir aux autres. Elles deviennent les victimes des autres. Elles subissent.

Je ne dis pas que c’est facile de garder son calme quand quelqu’un dans notre entourage appuie sur des butons chez nous ou quand la personne nous fait réagir. Pourtant, reprendre le contrôle est indispensable pour s’affirmer et se sentir mieux.

Je vais te dire un truc, si tu subis les actions des autres, tu ne pourras pas te sentir bien, te sentir confiant et te sentir en contrôle de ta vie et de tes résultats.

Je parle souvent du locus de contrôle dans mes vidéos parce que je trouve que c’est un concept super important. Ton locus de control doit venir de l’intérieur.

Il y a deux cas de figures. Soit tu penses que ce sont les autres qui t’énervent. Tu penses que ce sont les autres qui te rendent malheureux. Tu penses que ce sont les autres qui te sapent le moral. Ou au contraire, tu penses que tu es en contrôle de ton état émotionnel. Ce sont deux options et c’est à toi de choisir.

Ne laisse pas les autres te priver de ce pouvoir, que ce soit ton boss, ton mari, ta femme, ton cousin, ton collègue…

Tu es en contrôle. Je te dis comment je vois les choses et c’est assez simple. Quelqu’un t’a mal parlé, tu recadres. Quelqu’un t’a promis quelque chose mais ne l’a pas fait, tu recadres. Ce que je veux dire par recadrer, c’est expliquer à la personne que ce n’est pas la fête.

Il y a des limites à ne pas dépasser. Qui définit ces limites-là ? c’est toi. Tu dois être clair sur ce que tu considères comme acceptable. Sinon tu ne peux pas imposer des limites aux autres si toi-même tu ne sais pas ce qui est acceptable ou non.

Je me rappelle une fois j’étais en réunion avec un groupe. J’ai fait une proposition et d’un coup, un collègue balance son stylo en disant « put**, ça m’énerve ça ». Malgré mes années de méditation, très sincèrement j’avais quand même envie de me lever et lui mettre une tarte. Je ne l’ai pas fait parce que la violence ne mène rien, ce n’est pas constructif. Je n’ai pas pu réagir à sa remarque sur le coup parce qu’on était nombreux et que la conversation est vite partie dans une autre direction. Mais je ne pouvais pas laisser passer ça. Je suis allé le voir après la réunion. Je lui ai expliqué que je trouvais que son comportement n’était pas correct et que je n’acceptais pas qu’on me parle comme ça. Il m’a dit « ah tu me connais je suis un sanguin, j’ai déjà entendu cette proposition plusieurs fois et je ne suis pas d’accord. ». Je lui ai dit « ok tu n’es pas d’accord mais il y a une façon de parler aux gens ». Et il insiste en me disant « je parle à tout le monde comme ça ». Je lui ai dit « tu parles comme ça aux autres si tu veux, mais pas à moi ».

Voici un point important, certaines personnes veulent que le monde s’adapte à leur comportement. Elles refusent de changer et veulent que les autres s’adaptent à elles. Ça ne marche pas comme ça.

C’est à nous de dire stop à ces personnes quand elles dépassent les bornes. C’est à nous de leur expliquer que leur comportement n’est pas acceptable. Si on ne le fait pas, on ne leur donne pas l’opportunité de s’améliorer, de changer et d’évoluer. En d’autres termes, en subissant les caprices, les remarques, les insultes, on réconforte ces personnes dans leur comportement. C’est comme si on leur disait « continue, c’est normal ce que tu fais, tout va bien ». On prend sur nous et on finit par exploser.

Voici mon message, si quelqu’un dépasse les bornes, c’est à toi de le recadrer. Tu restes calme, tu parles de ce que tu ressens, tu parles de ce que tu veux, tu n’attaques pas, tu ne réponds pas à la violence par la violence ou par les cris. Mais tu fais face à cette personne. Tu lui explique que son comportement n’est pas correct en relatant les faits. Tu présentes les faits et comment toi tu te sens en disant par exemple « je me sens attaqué, je n’apprécie pas qu’on me parle comme ça, je n’accepte pas cette situation… ».

En faisant ça, tu rends service à la personne mais tu te rends aussi service à toi-même.

Si tu as apprécié cet article, partage-le avec un ami.

Recevez grauitement votre ebook maintenant et plein d'autres informations.

Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. Vous pouvez vous désabonner à tout instant. 

Bravo! Vous allez recevoir un email pour confirmer votre adresse dans quelques minutes.

Share This